Les 11 étapes de la construction d'une maison traditionnelle à la réunion

Étape de la construction reunion 974

Les étapes techniques de la construction

1 – Visite du constructeur et/ou du terrassier

      Le terrassier évalue les moyens à mettre en œuvre pour implanter la maison :

  • Prépare le terrain
  • Les fouilles, creuse les tranchées
  • Estime le nombre d’engins nécessaire et le nombre de conducteurs ainsi que l’accès au chantier
  • Estime le matériel nécessaire :  godets, marteau piqueur
  • Les éventuels obstacles comme un réseau souterrain d’eau, d’électricité, ou d’évacuation d’eau pluviale…
  • L’évacuation des débris s’ils ne sont pas réutilisés sur place

Il évalue également la durée des travaux de terrassement. 

Terrassement

2 – Les études technique du sols

      Les études de sols géotechnique permettent de mesurer,  principalement la perméabilité du sol. Ces études influent sur la vitesse d’absorption de l’eau dans le sol pour placer un système d’épandage adéquate et établie un contrôle sur le maintien de la structure du bâtiment : 

  • Réalisation d’au moins trois trous de 3.5m de profondeur à trois endroits différents du terrain et assez large pour qu’une personne puisse descendre au fond
  • Réalisation des mesures
  • Rebouchage des trous ou balisage de sécurité si le terrassier ne revient pas immédiatement en attendant les résultats. Une personne , un enfant ou un animal pourrais chuter au fond 

3 – Implantation des fondations de la maison

       Respectant les règles d’urbanisme, un système de ligne de niveaux, appelé  » chaises  » permettent d’orienter les fondations de la maison pour couler la semelle et longrines conformément au plan. 

4 – Fondations de la maison

      Les fondations font le lien entre le sol et les murs porteurs.

  • Premier passage du plombier pour placer les arrivées et les évacuations d’eau
  • Premier passage de l’électricien pour y faire  passer ses gaines électriques
  • Pose des treillis et du polyane anti termites

Par la suite, une étanchéité du soubassement sera appliquée pour éviter toutes remontés de l’humidité.

5- Coulage de la dalle en béton armé

  • Coffrage
  • Coulage de la dalle de béton appelé aussi  » parquet » du premier niveau
  • Utilisation d’un béton armé d’usine en camion toupie (le plus fréquent) ou béton dosé
  • Utilisation d’une pompe à béton si l’accès ne le permet pas aux engins
  • Les dalagistes lissent le béton pour l’apprêter pour le futur sol 

6 – L'élévation

       L’élévation consiste à monter les différents rangs de pierres, généralement des parpaings. Il constitueront les murs de la maison. Dans les pierres artificielles, adaptés  ou coupés, un ferraillage est placé aux points stratégiques de la maison pour renforcer les murs et y couler du béton.

L’électricien et le plombier reviennent à ce moment pour continuer à faire passer leur réseaux dans les murs et le plafond.

Les linteaux des portes, fenêtres, baies vitrées et autres ouvertures sont également créés.

Le linteau est la partie haute des portes et fenêtres qui servent à soutenir le poids présent au-dessus de ceux-ci. Il est coffret et coulé en béton.

7 – Le pignon

       Si la maison possède un étage, des poutrelles à hourdis et les hourdis sont placés et maintiendrons la dalle de l’étage supérieure. Les hourdis sont des pierres artificielles spécifique aux poutrelles. Les réseaux sont intégrés comme dans l’étape 4. La dalle est ensuite coulée avec le béton armé et le dallagiste prépare le sol.

Ensuite, le pignon de la maison est créé. Il s’agit de la partie supérieure de l’élévation des murs servant à donner le versant de la pente du toit. Coffret puis couler avec du béton armé, il fait le tour de la partie haute de la maison. Il intègre les fers permettant de fixer la charpente du toit d’un deux  ou trois pans.

8 – La charpente

      La charpente est composé de panne C qui vont d’un mur à l’autre. Il est adapté en fonction du nombre de pentes du toit. Il servira à fixer les tôles pour couvrir la maison.

9 – La toiture

      La toiture appellé également couverture est l’étape où l’on voit la maison dans sa forme complète. Le couvreur pose les tôles une à une en les chevauchant entre elles. Les deux types de tôles les plus utilisées sont la 1000p et la tôle ondulée. Dans la jonction des deux ou quatre pans appelé faîtage, une toile et de l’enduit étanche type topcoat sont appliqué en deux ou trois couches pour réduire les risques d’infiltration d’eau.

A ce stade, la maison est hors-d’eau. Les pliages des tôles de tout le pourtours de la maison sont les finitions et terminent la toiture.

10- Les menuiseries et enduits

      Après les appuis fenêtres, les menuiseries sont posées. En préalable, un technicien aura pris les mesures des ouvrants pour fabriquer les portes, fenêtres et baies vitrés.

Une fois l’élévation terminée, l’enduiseur applique par projection l’enduit pour finir de lisser les murs. L’on pourra alors commencer l’apprêt et les couches de peintures (peinture étanche pour l’extérieur). 

11- Le plafond

      Après avoir mis une isolation thermique, et passé le réseau électrique, le plafond est réalisé. On utilise généralement des plaques de plâtre (placoplâtre) posé sur des rails. Un enduit est appliqué pour des finitions impeccables.

L’électricien et le plombier termine la pose de leur réseaux.

La fosse septique ou le raccordement au tout à l’égout peut être fait pendant la construction.

fin de chantier :

      On arrive en fin de chantier :

  • Finition des peintures
  • Pose du revêtement de sol ( carrelage, parquet…)
  • Pose de la cuisine et des sanitaires
  • Nettoyage du chantier et préparation de l’extérieur pour poser le gazon

Ce sont les méthodes de travail traditionnelles les plus appliquées à La Réunion et ailleurs. Nous avons évidement simplifier les explications  mais les étapes demandent une technique de construction avisées des moyens en matériels et en ouvriers, des outils ainsi que des connaissances techniques dans le bâtiment.

- Construction maison reunion -
Retour haut de page